Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Une sélection commentée de livres jeunesse s'intéressant aux relations humain/animal.

 

Rechercher

Catégories

1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 18:17

couv cerise

Scénario et dessin de Laurel

Aux éditions Le Lombard, 2012

Prix : 10, 60 euros

A partir de 9 ans

C'est en venant au secours d'un escargot écrasé par le coup de pied hargneux et gratuit d'un garçon que la jeune Cerise acquiert un talent extraordinaire : celui de parler avec les animaux. Toujours prête à prendre leur défense, elle fait parfois les frais de sa générosité. Un moustique piqueur reste un moustique piqueur et un chat grincheux... un chat grincheux. Son talent passe pour une fantaisie enfantine, voire un léger dérèglement psychologique. (Ce ne serait pas bien étonnant, avec une mère toujours prête, avec la complicité de son compagnon, à lui faire des blagues douteuses). Cerise elle-même commence à avoir des doutes, jusqu'à ce qu'une rencontre décisive vienne les disperser.

Malgré certaines déconvenues dans sa fréquentation rapprochée du monde animal, Cerise ne se décourage jamais. En effet, ses efforts ne sont pas toujours couronnés de succès, comme ce sauvetage d'ours si bien engagé qui tourne au fiasco. Le don qu'elle possède confine au merveilleux, mais lui permet, paradoxalement, de se confronter de plus près au réel. Comment, par exemple, accepter de manger avec ses parents le lapin qu'elle s'apprêtait à délivrer d'un piège ? Comment suivre les bons conseils d'un poisson, alors que le poisson lui-même devrait en pâtir ? Si elle semble vivre dans un monde hors du commun, c'est peut-être parce que Cerise l'observe avec une acuité particulière, qui ne se contente pas des idées préconçues de son entourage.  Tout en rondeurs facétieuses, le dessin de Laurel narre, avec un humour acidulé, ses échecs et ses espoirs.

Repost 0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:37

couv loup à crinièreAux éditions d'Orbestier

par Sandrine Silhol

 

comprend les titres :

 

La girafe blanche du Niger (2012)

L'ara de Buffon (2012)

L'ours à lunettes (2012)

Le lion de l'Atlas (2009)

La tortue d'Hermann (2009)

Le panda roux (2006)

Le loup à crinière (2006)

Le tapir terrestre (2006 )

 

Prix : 13, 18 euros

 

A partir de 8 ans

 

Formidable collection de documentaires, brefs par le format, denses par la pertinence des informations apportées, ces livres sont à recommander pour accéder à une compréhension sensible des espèces citées à travers la naissance et l'évolution d'un petit animal dans son environnement. De belles photos légendées alternent avec des paragraphes aussi clairement rédigés que mis en page. Le but, tel que décrit en préambule, est totalement atteint :

« Dans l'histoire de la Terre, il y a eu six grandes vagues d'extinction des espèces. Nous ne savons pas exactement quelles en sont les causes. Il semble que certaines de ces extinctions soient dues à la destruction de notre couche d'ozone, suite à l'explosion d'une étoile dans l'univers.

La disparition la plus connue, celle des dinosaures, pourrait provenir de la chute d'une météorite sur la terre.

Nous vivons actuellement la sixième vague d'extinction et celle-ci est sans aucun doute possible, due à l'homme. L'activité humaine fait des dégâts irréversibles sur l'environnement et détruit irrémédiablement les milieux de vie de très nombreuses espèces. Les forêts tropicales, les marécages, les zones de haute montagne, les savanes... tous les milieux sont maintenant menacés. A force de malmener les habitats, l'homme appauvrit la diversité des êtres vivants, autrement dit, la biodiversité.*

Et pourtant, nous sommes loin de connaître toutes les espèces qui vivent sur terre. Il se pourrait même qu'il en reste 50 fois plus à découvrir ! Si l'on ne prend pas tout de suite des mesures pour les protéger, il se peut que de nombreux animaux disparaissent avant qu'on ait eu le temps de les trouver !

Les espèces inconnues, ou mal connues, sont particulièrement menacées, mais peu de personnes se soucient de leur disparition...

Ces animaux méconnus sont en danger.

[Ces] livres t'apprendront à mieux les connaître, pour les aimer et les aider... »

 

* A noter : Ne pas confondre la biodiversité, naturelle, qui s'exerce au profit des animaux adaptés à leur milieu, et celle attribuée aux sélections faites par l'homme en vue de la satisfaction de ses propres besoins, au détriment des animaux eux-mêmes. Exemple : les vaches décharnées « pisseuses de lait », les truies et les lapines aux portées pléthoriques, les poules pondeuses à haut rendement, etc...

Repost 0
Published by libr - dans Documentaire
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:25

Couv lapins forêt

Écrit par Michel Piquemal

Illustré par Cécile Geiger

Aux éditions Hatier poche

(Histoires vraies d'animaux), 2009

Prix : 4,90 euros

A partir de 6 ans

 

Un geste anodin, un mégot lancé par la fenêtre d'une voiture, déclenche une véritable catastrophe. Parti d'un feu de brindilles, un incendie se propage dans toute la forêt, créant la panique parmi ses habitants qui tentent désespérément de fuir les flammes tueuses. Finette la lapine en réchappe grâce à l'aide d'un gros lapin roux, mais elle ne reverra plus jamais ni son logis, ni sa famille.

 

La collection « Histoires vraies d'animaux » s'adresse aux lecteurs débutants et leur permet de prendre conscience de la réalité de la vie sauvage, mais aussi de l'impact que les activités, ou même la simple présence humaine, peuvent avoir sur elle. Ici, à travers la course contre la mort d'une lapine, le lecteur découvrira la vague de terreur et de destruction qu'engendre un incendie parmi les habitants de la forêt. Le texte est court, concis, efficace, porté par une illustration qui matérialise le nombre et la diversité des victimes d'une simple négligence. Dans d'autres cas, hélas, il pourra s'agir d'un acte délibéré dont l'enfant mesurera, désormais, les terribles conséquences, tant sur la flore que sur la faune.

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 12:46

couv secrets de Zoë

 

Les Secrets de Zoë, tome 1

Écrit par Tanya Stewner

Traduit de l'allemand par Isabelle Enderlein

Illustré par Anne Montel

Aux éditions Bayard jeunesse (Estampille), 2012

Prix : 11,90 euros

A partir de 9 ans

Lorsque Zoë arrive dans sa nouvelle école, elle se retrouve exclue par les autres enfants, comme d'habitude. Elle possède, en effet, un secret, et bien qu'elle tâche de le dissimuler, elle s'attire toujours la méfiance et la moquerie des autres. Cependant, ayant fait la connaissance de son petit voisin Esahi, et elle découvre que lui aussi possède un don particulier. Lui a des capacités intellectuelles hors du commun et Zoë, quant à elle, peut  redonner vigueur aux plantes et surtout, communiquer avec les animaux. Cette faculté exceptionnelle va s'exercer au cours d'une visite de classe au zoo, où il lui est impossible de passer inaperçue. Mais au lieu de lui attirer des ennuis, elle  lui sert, au contraire, à aider une éléphante malade, mais aussi à être sauvée de la noyade par un ours blanc. La popularité est dès lors acquise à Zoë auprès de sa classe, et son amitié avec Esahi bénéficie à tous deux, puisqu'ils osent enfin chacun afficher leur différence.

 

Bien que les animaux jouent un rôle essentiel dans cette histoire, ils n'en sont pas le thème prépondérant. Celui-ci tourne plutôt autour des difficultés qu'il peut y avoir à s'affirmer seul face au groupe, à reconnaître ses différences et à en tirer parti plutôt que de chercher à se fondre dans la masse au risque de perdre sa véritable identité. Mais la capacité de communiquer avec les animaux que possède Zoë, avec son côté sensationnel, permet cependant d'aborder la question de leur ressenti et de leur subjectivité. Au zoo, ils sont avant tout, pour les visiteurs, des objets de distraction, d'étonnement ou d'amusement, et bien peu se soucient de la façon dont ils vivent leur captivité. Zoë est elle-même tentée de jouer l'indifférence jusqu'à ce qu'Esahi l'oblige à cesser de refouler sa nature profonde en répondant à leur appel. Il lui fait découvrir le « courage civique » et, lui prodiguant des conseils bien intentionnés, s'oblige lui-même à les suivre. Un concept qui parlera sans doute aux jeunes lecteurs amis des animaux...

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 18:16

 couv le meilleur chien

 

Ecrit par Michael Morpurgo

Illustré par Michael Foreman

Aux Editions Gallimard Jeunesse (folio junior) 2010

Prix : 5.90 euros

A partir de 9 ans.

Ayant échappé à la noyade grâce au courage du jeune Patrick, qui a plongé pour sortir de l’eau le sac où il était enfermé avec ses frères, Copain, un magnifique lévrier,  passe ses premiers mois, heureux, dans la famille de son sauveteur. Hélas, leur belle amitié est détruite par un éleveur aussi cupide que cruel qui, ayant repéré en lui un futur champion, vole le chien pour l’entraîner aux courses. Sous le nom d’Eclair, le lévrier entame une nouvelle vie et trouve opportunément  chaleur et réconfort auprès de sa belle-fille, Becki. L’homme malfaisant ne saurait remplacer son père et c’est au péril de sa vie qu’elle soustrait Eclair à sa cruauté. Leur fugue les conduit dans une ville où, tandis que Becki est hospitalisée, Eclair est recueilli par le vieux Joe, propriétaire d’un fameux « Patatobus ». Sous le nom de Paddywack, le chien lutte aux côtés de son nouveau compagnon pour sauver une maison de retraite de la fermeture, et fait le bonheur de tous ses pensionnaires. Après leur victoire, le vieil homme et le chien peuvent enfin poursuivre une vie simple et paisible à bord d’une péniche. Personne ne pourra désormais les séparer.

A travers ses trois vies successives, le chien se montre un parfait modèle d’affection et de fidélité, apportant à chaque humain auquel il se lie le soutien dont il a précisément besoin. Seul l’éleveur s’intéresse à lui non pour ses qualités affectives, mais pour l’argent qu’il pourra lui rapporter. Ce personnage tellement odieux pourrait paraître caricatural. Or il n’en est rien. Ses infâmes pratiques sont chose courante dans le milieu des courses de lévriers. L’Espagne, en particulier, s’est acquis une sinistre réputation en ce domaine pour les mauvais traitements qu’y reçoivent les malheureux chiens « galgos », souvent pire encore que ceux décrits dans ce roman. L’histoire bouleversante de Copain-Eclair-Paddywack pourrait inciter le lecteur à s’intéresser à ce sujet.

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 20:20

couv les animaux reviennent

Écrit par Michael Krüger

Traduit par Didier Debord

Illustré par Quint Buchholz

Aux éditions Petite Plume de Carotte, 2012

Prix : 14,50 euros

A partir de 10 ans

 

Cela a commencé par l'invasion d' insectes piqueurs dans cette ville allemande surchauffée par les derniers mois d'été. Puis arrivèrent des moutons, suivis d'une vache et d'une gazelle, qui prirent, avec le plus grand naturel, possession des rues et des parcs pour y mener une vie paisible et tout à fait campagnarde. N'avait-on pas déjà vu renards et ratons laveurs, chassés de leur habitat, déambuler autour des poubelles ? Pendant ce temps, une odeur fétide de déjections se répand dans l'air. Peu à peu, la ville, colonisée, devient « le lieu de prédilection de tous les animaux mécontents de leurs conditions de vie ». La sentence du vieux fermier ami des bêtes : « Les animaux reviendront et ils se vengeront », serait-elle en train de se réaliser ? Inutile de chercher à fuir, ailleurs, dans d'autres pays, il en est de même. L'histoire s'achève sans réponse à cette question : « Où tout cela nous mènera-t-il ? »

Étonnant petit roman illustré à l'atmosphère surréaliste, cette fiction aux allures de fable pointe les discordances dans les relations que les humains entretiennent avec les animaux, et les incroyables contradictions qu'elles engendrent sans qu'ils s'en avisent. Profondément enfoui sous les habitudes et l'indifférence, un vague sentiment de culpabilité et de malaise cherche à s'exprimer. Il est mis à jour par cette belle création littéraire d'envergure philosophique fondée sur une hypothèse éclairante : « Cette séparation entre l'homme et l'animal que nous avons instaurée il y a fort longtemps, les animaux ont unilatéralement décidé de l'abolir. » Quelles en seront les conséquences ? Grâce à leur sensibilité et à leur imagination, les enfants pourraient être mieux à même que leurs aînés de percer ce mystère.

 

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 20:31

couv Lucy 1couv lucy 2

 

1- Une gamine en or (2011)

2- Une copine en or (2012)

Scénario : Christian Jolibois

Dessin : Joëlle Passeron

Aux éditions Milan

Collection BD Kids

A partir de 7 ans

9,95 euros le volume

 

Lucy est la petite dernière de quatre sœurs, aussi unies que dissemblables, qui vivent avec leur papa, un peu débordé par leur vie trépidante. Son apparence frêle et ses grandes couettes blondes cachent une énergie à toute épreuve dès qu'il s'agit de défendre la cause des animaux, sa véritable passion. Parmi ces derniers, Eléonore, sa fidèle et inséparable cochonne de compagnie, occupe une place particulière. Elle partage ses multiples aventures dont les principaux protagonistes sont Grace, sa richissime correspondante américaine, Tom, le chéri de son cœur, et Stan, son amoureux transi. Eléonore est flanquée de ses deux petits gorets, affectueusement surnommés « les Bouses Brothers », qui participent au comique irrésistible de cette originale et sympathique bande dessinée.

 

On retrouve Christian Jolibois, l'auteur de la célèbre série d'albums « les petites poules » à l’œuvre dans un genre différent : la bande dessinée, ici découpée en petits chapitres indépendants, consacrés chacun à une anecdote délicieusement drôle, parfois tendre ou légèrement décalée. Lucy est un personnage définitivement attachant qui saura conquérir à sa cause n'importe quel lecteur grâce à son charme et sa détermination. On lira avec jubilation le chapitre « classe découverte » où le professeur renonce à la visite d'une « usine de poulets » ou encore l'habile utilisation du terrible voisin Lacaillasse au profit des lapins dans « Le jardin de Lucy ». Cependant, le repas de hamburgers laissera sceptiques les plus rationnels, car comment imaginer que l'on puisse manger des animaux hachés quand on refuse la mise à mort de certains d'entre eux dans une « usine ». Par ailleurs, le dessin de Joëlle Passeron insuffle dynamisme et joie de vivre à ces histoires qui envisagent le quotidien sous un jour nouveau, mais pas forcément improbable. En effet, personne ne pourra dénier au cochon son intelligence et sa sociabilité, même si ce n'est pas la façon dont la plupart des humains ont l'habitude de le considérer !

 

 

Repost 0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 17:09

couv 4 amis

 

Écrit par Praline Gay-Para

Illustré par Andrée Prigent

Aux éditions Didier jeunesse, 2001

Collection A petits petons

Prix : 11,50 euros

A partir de 3 ans

 

Noël approche. Pour le fêter dignement, le fermier aiguise son couteau afin de faire passer de vie à trépas la poulette grassouillette qui lui servira de repas. Mais la poulette, témoin de la scène, prend la poudre d'escampette, entraînant dans sa fuite d'autres animaux auxquels elle prédit un sort semblable s'ils ne la suivent pas. C'est ainsi que la poulette, le chat, la vache et l'âne arrivent à la porte d'une maison où se morfond une petite grand-mère en mal de compagnie. Les quatre animaux vont alors devenir le plus beau des cadeaux dont elle puisse rêver.

 

Les fêtes de Noël ne sont pas, à l'évidence, une période joyeuse pour les animaux, abattus par  millions pour alimenter ces traditions festives. Ce conte d'origine européenne propose une autre façon de les associer aux réjouissances humaines. Plutôt qu'un repas vite oublié, la grand-mère reçoit un cadeau durable et toujours renouvelé. Si Noël est bien la célébration de la vie et du partage, c'est elle qui en témoigne le mieux. La forme rythmée et chantante du texte est mise en évidence par les effets typographiques et une illustration accrocheuse. Voici un conte que les enfants se plairont à écouter encore et encore… et une belle idée de cadeau !

Repost 0
Published by libr - dans Conte
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 17:02

couv oeil du loup

 

Ecrit par Daniel Pennac

Aux éditions Pocket Junior, 2002

Prix : 4,60 euros

A partir de 9 ans

 

Loup bleu vit seul dans sa cage au zoo. Perdrix, sa compagne vient de mourir. Mais sa solitude est un jour troublée par la présence d'un jeune garçon, Afrique, qui se tient, paisible et muet devant lui. Loup bleu décide d'abord de l'ignorer, puis se laisse vaincre par son attente patiente. Lors de sa capture, il a perdu l’usage d’un œil, qui reste fermé. Lorsque le garçon ferme, dans un mimétisme engageant, un de ses yeux, il lui accorde un regard de son œil unique et le laisse accéder à travers lui à ses souvenirs de loup libre en Alaska. Afrique lui raconte à son tour l'histoire de sa vie : comment il fut confié à un marchand pour échapper à la guerre, comment il devint complice avec son dromadaire contre sa cupidité, comment il devint le berger le plus doué du roi des chèvres et comment, apprécié de tous pour son talent exceptionnel de conteur, il fut recueilli par une famille contrainte de quitter la forêt rasée par ceux de « l'autre monde » pour chercher dans leur pays une chance de survivre. C'est dans un zoo que papa M'Bia trouva un travail et qu'Afrique reconnut les animaux qui, tout au long de sa vie, étaient devenus ses amis.

 

La densité émotionnelle de ce roman de Daniel Pennac lui a valu une juste réputation dans la littérature jeunesse. Un dialogue s'installe entre l'animal sauvage fait prisonnier et l'enfant victime, tout comme lui, de la violence des hommes. Leurs histoires se répondent et leurs destins se rejoignent. L'acharnement des chasseurs contre les loups en Alaska, la détresse des animaux enfermés dans les zoos, la destruction de la forêt, habitat de peuples et d'espèces menacés  apparaissent dans toute leur sinistre réalité sans jamais laisser place à l'apitoiement. Les responsables de ces méfaits restent dans un anonymat collectif : ce sont ceux de « l'autre monde », celui auquel Afrique, Casserole le dromadaire ou Paillette la louve n'appartiennent certainement pas, étrangers à la cupidité sans fin qui les motive.

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 20:35

couv chimpanzé

série Safari Nature

Ecrit par Elisabeth Laird

Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio         

Aux éditions Gallimard (folio junior), 2001

Prix : 6, 30

A partir de 9 ans

 

L'avion où voyage la jeune Afra est pris dans une tempête et doit atterrir d'urgence au cœur de la forêt congolaise. Avec Mwape, son compagnon de voyage, elle est témoin d'un trafic d'animaux sauvages et entreprend le sauvetage d'un jeune chimpanzé dont la mère a été tuée par des chasseurs.

Armés de leur seul courage, bravant les dangers de la jungle et les milices armées, ils traversent la frontière pour se rendre en Zambie où une réserve pourra recueillir leur petit protégé.

Tandis que les Pygmées, habitants traditionnels de la forêt, vivaient en équilibre avec leur milieu, les occidentaux qui s'y sont implantés n'y voient qu'un moyen de s'enrichir en la détruisant et en pervertissant les peuples autochtones. Cependant, certains d'entre eux réagissent contre cette exploitation effrénée, mettant leurs compétences scientifiques au service de la préservation de la nature menacée. L'histoire de Lucky, ce jeune singe attendrissant ne peut qu'émouvoir ses cousins humains, qui reconnaîtront dans son comportement des attitudes très proches des leurs. Ces similitudes interrogent sur la limite que les Hommes instituent avec les autres espèces et qui les autorisent à les vendre, les utiliser, les consommer. Certains sont amateurs de viande de brousse, d'autres sont choqués par ce commerce. Cependant, des animaux moins familiers que ce jeune chimpanzé auraient sans doute plus de mal à faire admettre leur droit de vivre en paix et à trouver des défenseurs. Heureusement, on peut compter sur des personnes qui, comme Afra, proclament haut et fort leur conviction « Tous les animaux sont différents, comme les humains. Ils ont chacun leur personnalité, même les plus petites créatures, même les oiseaux. Et ils ne font jamais rien sans raison. C'est une sorte de défi d'essayer de pénétrer dans leur tête pour comprendre ce qu'ils pensent et ce qu'ils veulent. Alors vraiment, je trouve qu'ils ont le droit de vivre ! Et qui a dit que les hommes avaient le droit de tuer les animaux sauvages et de les éliminer de la surface de la planète ? De les manger ? De les vendre et de les acheter comme de vulgaires produits ?  De les enfermer dans des cages ? De détruire leurs forêts ? » Les lecteurs de ce livre ne manqueront pas de partager son indignation.

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article