Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Une sélection commentée de livres jeunesse s'intéressant aux relations humain/animal.

 

Rechercher

Catégories

29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 17:43

couv Raoul Taffin

Ecrit par Gérard Moncomble

Illustré par Frédéric Pillot

Aux éditions Milan

Prix : 11, 90 euros

A partir de 5 ans

Raoul Taffin a beaucoup d'imagination. Vraiment beaucoup. C'est pourquoi il se voit très bien partir à la chasse (acheter un gigot à la boucherie) aux mammouths (aux engins de chantier )de son quartier. Sur la piste de sa proie, il affronte une tribu féroce et lorsqu'il fini par débusquer le troupeau, il préfère renoncer plutôt que se mesurer à ces impressionnants animaux. Mais la chance lui sourit : le plus petit d'entre eux est tombé dans un piège. Raoul n'a plus qu'à le transpercer de sa lance. Le fera-t-il ?

La plume de Gérard Moncomble fait merveille aux côtés de la palette de Frédéric Pillot. Tous deux forment un tandem plein d'espièglerie, interprétant en experts l'imaginaire enfantin. Le petit Raoul roule les mécaniques, mais sa témérité est mise à rude épreuve et il apprend vite à reconnaître ses limites. Au moment où il cesse de fanfaronner, il fait une extraordinaire découverte. Il voit, comme en lui-même, les sentiments de peur, de solitude et d'abandon dans l’œil du petit mammouth captif et croit entendre une voix qui dit : « Je te ressemble. Je suis ton frère patapouf. Si tu me tues, c'est ton frère que tu tueras. » Sa compréhension s’étant enrichie de cette expérience et son ingéniosité s’étant exprimée pour venir en aide au petit mammouth, il rentre sans doute bredouille, mais plus instruit que son père qui s’inquiète lui, de ne pas trouver, dans le congélateur, des steaks hachés (dont il n'aura pas vu, ni imaginé, les yeux!). Alors, loin des yeux, loin du cœur ?

Repost 0
Published by libr - dans Album
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 11:35

couv l'enfant qui parlait

Suivi de L’auto-stoppeur et Le trésor de Mildenhall

Ecrit par Roald Dahl

Aux éditions Gallimard, 2008

(Folio junior)

Prix : 5.90 euros

A partir de 10 ans

 

Une énorme tortue gît sur la plage, la carapace contre le sable et les pattes battant l’air désespérément. Des pêcheurs viennent de la capturer. Une telle prise est rare. Le directeur de l’hôtel voisin leur en a promis un bon prix. Mais la bête intéresse aussi  les touristes qui se pressent autour d’elle, qui pour en manger la chair, qui pour en faire un trophée. C’est alors qu’une petite voix se fait entendre, celle de David. L’enfant met toute son énergie à défendre l’animal condamné. Alors que tous le mettent en garde contre sa dangerosité, il fend la foule et passe ses bras autour du cou de la tortue, qui s’appaise aussitôt. Le public assiste, stupéfait,  à un improbable dialogue et, convaincus par un important dédommagement financier promis par le père de David, le directeur et les pêcheurs acceptent de rendre la tortue à l’océan. Mais entre l’enfant et l’animal s’est créé un lien que rien de pourra rompre.

Seul contre tous, le petit David incarne le courage et la détermination qui parviennent à inverser les situations les plus périlleuses. Mais pour défendre sa juste cause, l’enfant possède un sérieux atout : la confiance de ses parents qui ont reconnu dans son amour des animaux une base de sa force de caractère. Cependant, ce soutien serait bien moins efficace s’il ne s’accompagnait des moyens financiers capables de vaincre des résistances insensibles aux discours les mieux prononcés. Le lecteur, lui, se sentira surtout concerné par les réflexions du narrateur témoin de la scène : « Quant à moi, j’écoutais ces êtres humains parler de tuer, de manger et d’apprécier le goût d’un animal qui paraissait, même sur le dos, rempli d’une extraordinaire majesté. Une chose était certaine, cette tortue était plus âgée qu’aucun d’entre eux… Et maintenant, elle gisait là, renversée sur cette plage, attendant d’être sacrifiée pour de la soupe et du bifteck… Elle tendait son vieux cou ridé et tortillait son énorme tête, comme si elle cherchait quelqu’un qui lui expliquerait pourquoi on la maltraitait ainsi. » Mais apparemment rare sont ceux qui, comme le petit David, seraient capables de la comprendre. Et la fin de l’histoire laisse entendre que ce don exceptionnel ne peut s’exercer que loin de l’insatiable  civilisation humaine. Doit-on le déplorer, s’y résigner, ou refuser une telle conclusion ?

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 20:21

couv petit chameau

 

Conte traditionnel de Mongolie

Adapté par Geneviève Lecourtier

Illustré par Ronan Badel

Aux éditions Flammarion (Père Castor), 2008

Prix : 10 euros

A partir de 4 ans

 

 

Gengis Khan, insatiable conquérant, donne la main de sa fille à Jadiraï, son nouveau vassal, en échange d'un troupeau de cent chameaux blancs. Pour honorer sa dette, Jadairaï doit se séparer de sa chamelle et l'éloigner ainsi de son petit. Rien ne peut consoler l'orphelin, qui s'échappe et, bravant l'acharnement du gardien de troupeaux, réussit à retrouver sa mère, grâce à la complicité d'autres animaux, sensibles à sa détresse. Gengis Khan lui-même, ému par la force des sentiments qui unissent la mère et son petit, leur accorde alors sa protection et celle de son peuple.

 

Tandis que l'orgueil et la violence guident les actes des hommes, un petit animal sans défense parvient à donner une leçon au plus terrible d'entre eux. Les animaux que rencontre le petit chameau ne sont pas aveuglés par leur présomption, mais incarnent des êtres capables de comprendre et d'écouter leur cœur : ils se savent eux aussi soumis à la volonté des hommes (tout comme le sont leurs filles !) et développent une complicité qui peut les sauver. Les sentiments qui leur sont prêtés par la tradition orale dont est issu ce conte révèlent un besoin de représenter ce que la force de l'habitude et la certitude du bon droit leur refusent en pratique : le droit de vivre selon leur nature. Mais ce qui se passe dans cette lointaine steppe mongole n'est, après tout, pas si éloigné de la réalité de l'élevage dans les campagnes françaises. En effet, qui se soucie de la séparation des mères vaches, chèvres ou brebis, et de leurs petits, ces derniers prenant le chemin de l'abattoir, tandis que le lait des premières revient aux humains ? C'est que nourrir tous les jours plus de soixante cinq millions de veaux, chevreaux et agneaux, ça tire sur les mamelles !

 

Repost 0
Published by libr - dans Conte
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 20:38

        couv libre c l'air

 

Écrit par Carl Norac

Illustré par Eric Battut

Aux éditions Didier Jeunesse

Prix : 14,20 euros

A partir de 4 ans

 

Pablo, le cheval bleu « libre-comme-l'-air » traverse une existence gouvernée par la volonté des hommes qui l'utilisent au gré de leurs besoins, sans se soucier de ce qu'il peut lui-même éprouver. Or, ce qu'éprouve Pablo, c'est un invincible besoin de liberté qui le pousse à fuir chaque nouvelle tentative de lui passer la bride. Seul, il s'échappe loin des hommes jusqu'à ce qu'il trouve dans l'un d'eux le compagnon idéal.

 

L'ivresse de la liberté est parfaitement rendue par les grands aplats de couleurs vives qu'affectionne Éric Battut. Pablo, de la couleur du ciel, évoque lui-même la splendeur des grands espaces aussi infinis que le bleu au-delà de l'horizon. Chaque scène de l'histoire figure sur une pleine page en regard d'un texte qui dresse l'inventaire des différentes utilisations, plus ou moins pernicieuses, que les hommes font des chevaux, du point de vue critique de Pablo. Mais heureusement, cette relation ne se résume pas forcément en termes d'asservissement, puisque la « chute » finale consacre l'entente entre le cheval bleu et un enfant, fondée non plus sur l'exploitation de l'un par l'autre, mais sur un bonheur rare, secret et merveilleux, partagé par chacun.

Repost 0
Published by libr - dans Album
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 18:23

couv quand un animal

Ecrit par Elisabeth de Fontenay

Dessins d'Aurore Callias

Aux éditions Gallimard jeunesse (Giboulées), 2006

Prix : 9,65 euros

A partir de 11 ans

 

Considérant l'émerveillement originel de l'enfant face à l'animal, Elisabeth de Fontenay voit dans cette disposition la base du questionnement philosophique qui n'attend pas la maturité pour s'exercer avec acuité et discernement. Ce constat lui permet de développer à l'intention des jeunes lecteurs, en un peu moins de 80 pages, une réflexion articulée autour des grands questions qui se posent lorsque l'humain se confronte à l'animal : la présence d'une âme, la parole, la souffrance, le droit à la justice. Selon les principes voulus par cette collection, le texte est accompagné des définitions des termes les plus complexes, de citations éclairantes, et de dessins à la fois humoristiques et pertinents.

 

La performance de cette philosophe réputée pour ses compétences dans ce domaine de réflexion est de mettre dans un langage clair une pensée « Chouette » et ambitieuse à la portée des enfants. Elle puise dans différentes époques et civilisations, depuis l'antiquité, des références propres à enrichir et éclairer le débat. Son texte informe, guide et questionne à la fois la pensée du lecteur, et peut même le surprendre, ce qui l'incitera à approfondir ses connaissances et à construire son raisonnement personnel. Elle fait une large place aux philosophes « au cœur et à l'esprit généreux », en appelle à la sensibilité et trouve les mots justes pour communiquer aux jeunes humains la passion qui anime sa vie comme son engagement intellectuel.

Repost 0
Published by libr - dans Documentaire
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 14:25

couv Monsieur

 

Écrit par Marie-Ange Guillaume

Illustré par Henri Galeron

Aux éditions Les grandes personnes

Prix : 15 euros

A partir de 7 ans (et au delà ...)

 

Ce Monsieur là est un chat et, drapé dans sa dignité de chat, il évolue sous le regard perspicace et néanmoins bienveillant de l'humaine qui partage son univers, puisqu'elle habite « chez lui ». Sous le charme, cette dernière détaille ses petites habitudes dans une prose désopilante. Tout familier de l'espèce féline domestique appréciera la justesse de ses observations et y reconnaîtra à coup sûr des expériences vécues auprès de ses compagnons favoris. La complicité de l'auteur avec le talentueux illustrateur Henri Galeron fonctionne à merveille et aboutit à un album magnifique, à la hauteur de son sujet, que son grand format permet de le restituer en grandeur nature. Grâce à ce procédé, le dimension réduite de l'environnement du chat produit avec lui un saisissant et signifiant jeu de contraste.

Voici un album indispensable à tout amateur de chat goûtant l'humour et le beau dessin. On s'y attache autant qu'à l'animal qu'il célèbre. Pour ne pas le quitter des yeux, on aura envie de le dresser sur ses solides pages cartonnées au centre de son domicile et de revenir vers lui, cédant encore à son irrésistible pouvoir de séduction.

 

 

 

Repost 0
Published by libr - dans Album
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 19:06

couv belles histoires

Le doudou du loup

Ecrit par Céline Claire

Illustré par Bridget Strevens

Publié par Bayard Presse (les belles histoires, n° 478, octobre 2012)

Prix : 5,50 euros

A partir de 5 ans

 

Petit loup naît dans une famille de loups qui ressemble à s'y méprendre à une famille humaine. Dorloté par sa grand-mère qui lui prépare de la purée au feuilles de lauriers, son plat préféré, il reçoit d'elle un doudou en forme de lapin, qu'il aime tendrement. Malheureusement, il perd son cher doudou au cours d'une sortie en forêt. Le temps passe, Petit Loup devient grand, et son père décide de l'emmener avec lui à la chasse. Ensemble, ils capturent un appétissant lapin et papa loup demande à son fils de surveiller la cage où est enfermé leur futur repas. Mais de tendres souvenirs reviennent à Petit loup, ceux de Pimpin, le doudou autrefois perdu...

 

Auprès de sa grand-mère, Petit loup apprend à profiter de la vie tout en développant des sentiments étrangers à ceux que connaissent d'ordinaire ceux de son espèce. S'il se réjouit de partir chasser comme un grand avec son père, il ne tarde pas à découvrir le lien qui existe entre nourriture et être sensible destiné à être sacrifié à sa gourmandise et se découvre finalement un cœur plus grand que le ventre. Sous leurs airs hirsutes et patibulaires, avec toutefois une allure drôle et sympathique, les loups de cette histoire se veulent fidèles à la représentation traditionnelle de l'animal dévoreur et cruel. La  personnalité de Petit loup, auquel le petit humain est invité à s'identifier, tranche avec cette image. Elle le questionne aussi sur ce qu'il souhaite, ou non, mettre dans son assiette, sur ce choix qu'un véritable loup, pour sa part, ne pourrait faire. La dernière réplique de Petit loup conclut judicieusement l'histoire sur un ton humoristique qui plaira beaucoup aux enfants !

Repost 0
Published by libr - dans Album
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 20:28

couv monde animal

 

Ecrit par Frédéric Fontaine

Illustré par Jacques Azam et Frédéric Pillot

Aux éditions Milan, 2006

Prix : 18 euros

A partir de 8 ans

 

Organisé en trois grands chapitres : L'animal sauvage, l'animal socialisé, l'animal symbolique et complété d'un dictionnaire et d'un index, ce documentaire répond à « + de 150 questions des enfants sur les animaux ». Il alterne tableaux synthétiques, rubriques thématiques et séries de questions qui diversifient les niveaux de lecture et permettent de le parcourir en tous sens sans jamais se perdre. Chacun est libre de glaner des informations à sa guise, de repérer les réponses aux questions qu'il se pose ou de trouver des informations surprenantes, amusantes ou percutantes. Les photos judicieusement choisies aident à la compréhension, et les illustrations apportent une touche humoristique appréciable dans cette profusion de connaissances partagées.

 

Il ne faut pas hésiter à rechercher ce livre, même s'il n'est pas forcément facile de se le procurer, car il garantit des heures de passionnantes découvertes que les enfants auront plaisir à transmettre à leur entourage. Il invite à la discussion et au débat, les arguments sur les sujets abordés, du quotidien à l'insolite, adoptant différents points de vue qui permettent au lecteur de se faire sa propre opinion. Impossible de s'ennuyer avec un tel compagnon qui cultive avec brio la curiosité intellectuelle des jeunes lecteurs !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by libr - dans Documentaire
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 17:54

couv chouette

Chouette

Ecrit par Carl Hiaasen

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Yves Sarda

Aux éditions Gallimard (folio junior), 2010

Prix : 6.90 euros

A partir de 11 ans

 

La célèbre chaîne de crêpes américaines Maman Paula va bientôt ouvrir un restaurant dans la petite ville de Floride où le jeune Roy vient de s’installer avec sa famille. Persécuté par la brute du collège, Roy s’intéresse bien plus à un étrange garçon dont il ne tarde pas à découvrir qu’il est l’auteur de sabotages répétés sur le chantier du restaurant. Bénéficiant d’une alliée aussi  inattendue qu’efficace, Roy se joint bientôt à lui pour organiser le sauvetage des chouettes qui ont élu domicile sur ce site bien avant le lancement de cette opération immobilière.

Carl Hiaasen manie avec brio le comique de situation et campe des personnages tout aussi  truculents qu’attachants. Au milieu de drames familiaux et de querelles entre adolescents, la question du sauvetage d’animaux en péril parvient tout de même à mobiliser l’opinion d’une petite communauté, unie contre les manigances d’un grand groupe commercial. Outre l’intérêt scientifique que présente la protection d’une espèce menacée, l’observation des individus qui la compose plaide avant tout en sa faveur.  Ainsi, peu concerné de prime abord par leur devenir, l’agent de police local, ému par sa rencontre avec un bébé chouette, devient un de leurs plus fervents défenseurs. Le sauvetage trouvera une solution certes légale, mais qui n’aurait jamais existé sans  la détermination farouche  d’un jeune garçon particulièrement à l’écoute de la nature et prêt à tout pour la préserver de ses agresseurs.

 

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 19:01

couv bonheur prisonnier

Le bonheur prisonnier

Ecrit par Jean-François Chabas

Illustré par David Sala

Aux éditions Casterman (Les albums Casterman), 2011

Prix : 14, 95 euros

A partir de 8 ans

 

Il est de coutume en Chine de conserver un grillon prisonnier dans une cage pour porter bonheur à toute la maisonnée. C'est ce que Na , l'arrière grand-mère du petit Liao lui a expliqué. Mais un étrange phénomène se produit : l'enfant entend la voix de l'animal qui lui demande de le libérer. Liao hésite, mais finit par se laisser convaincre de lui permettre d'échapper à son injuste sort. Aussitôt s'abat sur la famille une quantité d'ennuis. Liao lui-même tombe malade. Il se résout à avouer son geste à Na, s'attendant à des reproches, qui ne viennent pas. Elle l'envoie plutôt adresser ses prières au Bouddha. Mais leur effet se fait attendre. Il sera tout à fait inespéré... et heureux !

 

Quel bonheur de feuilleter cet album et de s'absorber dans la contemplation des ses splendides illustrations parfaitement en accord avec le texte tout en finesse et élégance de Jean-François Chabas ! Pourtant, le sujet est grave : il s'agit pour un jeune enfant de se déterminer et de s'affirmer, seul contre les coutumes ancestrales et les habitudes familiales, à l'encontre de son intérêt personnel, sans que sa religion lui apporte de solutions toutes faites.  Le dénouement, à la fois merveilleux et naturel, donne raison au petit Liao qui sait si bien écouter son cœur qu'il parvient à comprendre un animal, si petit et modeste soit-il. Il laisse espérer une évolution des relations entre les hommes et les autres êtres, qui se fonderaient sur le respect et l'écoute dans l'intérêt de chacun. Assurément, un livre de chevet, à lire, à relire et à méditer.

Repost 0
Published by libr - dans Album
commenter cet article