Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Une sélection commentée de livres jeunesse s'intéressant aux relations humain/animal.

 

Rechercher

Catégories

16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 20:09

Zoo

couv zoo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrit et illustré par Anthony Browne

Aux éditions Kaléidoscope, 2009

Prix : 13,20 euros

A partir de 6 ans

 

 

Le zoo : but de sortie en famille par excellence... Mais, sous la conduite d'un père aussi despotique que ridicule, la visite ne tarde pas à se révéler bien décevante pour ces deux garçons chahuteurs, accompagnés d'une  mère sensible, perspicace et sereine. L'ennui et la misère des animaux captifs se communique aux enfants, et c'est à la cafétéria que se passe finalement le meilleur moment de la journée. Cependant, le triste spectacle des animaux en cage ne s'efface pas dès la sortie du zoo et laisse des traces dans l'esprit du jeune narrateur.

 

L'album s'ouvre sur l'image d'un petit rongeur familier seul dans sa cage, et s'achève avec celle d'un enfant enfermé dans son monde de rêves perturbants, derrière l'ombre de barreaux invisibles. Entre les deux, le grand Anthony Browne déroule une galerie de portraits récurrents dans son œuvre : on retrouve le machisme outrancier du père, la lucidité bienveillante de la mère, la spontanéité des enfants. Les animaux, qui y tiennent une place si importante, principalement à travers des personnages de gorilles et de chimpanzés, occupent ici le tout premier rang dans l'histoire rapportée par le jeune narrateur : l'éléphant qui ne fait que s'empiffrer dans son coin, le tigre et l'ours polaire qui se promènent de long en large, les pingouins moins drôles qu'à la télé...

 

Comme à l'accoutumée, les cadrages et les découpes sont hautement porteurs de sens, tout autant que les détails qui se glissent dans le tracé des décors ou dans la représentation des protagonistes. Entre le malaise et le sourire complice, le lecteur-observateur-voyeur cherche parfois sa place, mais, intrigué, se laisse guider par la singulière causticité d'un auteur à l'humour implacable.

Partager cet article

Repost 0
Published by libr - dans Album
commenter cet article

commentaires

Lénah 06/08/2013 13:13


J'ai vu ces regards dont tu parles au zoo de Beauval où les animaux sont dans des parcs en plein air. Mais pas les singes.


Moi c'est cette image d'Anthony Browne qui ne me quitte plus. Avec quel talent il a su exprimer le désespoir de cet être sans montrer son visage. Rien que d'y penser, j'en ai les larmes aux yeux.


J'ai hâte de la raconter à des enfants pour observer leurs réactions.


 


 

Lénah 02/08/2013 14:13


Je trouve que c'est l'image de l'orang-outang, nous tournant le dos, la tête dans le coin, qui exprime le plus la souffrance animale. Cette image est poignante et c'est elle qui enclenche l'éveil
de l'enfant qui ne saisi pas forcément, au début, la détresse des animaux emprisonnés, tellement ces images sont devenues hélas familières pour lui.

libr 02/08/2013 20:31



Incroyable que tu aies particulièrement retenu cette image ! Parce que le regard de profonde détresse de l'orang-outang prisonnier que j'avais croisé au zoo de Prague ne me quitte pas et que j'ai
pensé à lui en choisissant ce livre.



zazimuth 19/02/2013 19:05


Oh ! Je découvre un Anthony Browne que je ne connais pas !!!