Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Une sélection commentée de livres jeunesse s'intéressant aux relations humain/animal.

 

Rechercher

Catégories

18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 17:41

couv chien chaussettesEt autres questions farfelues sur le comportement des animaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrit par Caroline et Martine Laffon

Illustré par Anne Simon

Aux éditions De La Martinière jeunesse, 2008

Prix : 15,10 euros

A partir de 10 ans

 

 

Comme l'indique si bien son titre, cette petite encyclopédie de comportements animaux aborde des questions, en apparence farfelues, en réalité pertinentes, voire récurrentes dans la bouche des enfants. Un sommaire annonce les 91 sujets auquel le lecteur peut se rendre au gré des ses envies. Chacun est traité sur une seule page, les informations étant délivrées en cours paragraphes aérés, organisés autour d'une illustration humoristique, suivant un cheminement matérialisé par des pointillés depuis le titre en gros caractères évoquant une écriture enfantine. Leur diversité correspond bien au foisonnement que génère la curiosité enfantine : il ne s'organise ni selon les milieux ou les espèces, sauvages ou domestiques, mais rebondit, comme elle, sans relâche, en quête d'explications. Un index thématique en fin d'ouvrage sera cependant utile à ceux qui ont une recherche précise à faire.

 

Mais comment ces questions peuvent-elles refléter l'intérêt réel des enfants ? Leur choix montre qu'elles correspondent à celles qu'ils se posent à travers leurs interactions avec les animaux, ou en comparant leurs propres comportements avec ceux qu'ils observent chez eux. Parfois, elles abordent des problèmes sociaux (Les animaux font-ils la guerre?), ou philosophiques (Les animaux savent-ils qu'ils vont mourir?) qui concernent l'humanité tout entière. Les réponses sont argumentées, et même, sans complaisance pour cette dernière : «  On ne parle pas de guerre animale car on n'a pas observé, chez les animaux, une intention de tuer pour tuer. L'homme est le seul capable d'organiser des guerres destructrices. Pas de quoi se vanter ! », « En fin de compte, cela nous arrange peut-être de penser qu'un poulet, un bœuf, un cochon ne savent pas qu'on les envoie à l'abattoir, pour être tués quelques minutes plus tard et finir dans notre assiette ». La grande réussite de ce livre, outre d'avoir satisfait la curiosité du lecteur, est de l'avoir entretenue et développée, afin qu'elle poursuive gaiement son questionnement au delà des préjugés confortables ou de l'indifférence paresseuse.

Partager cet article

Repost 0
Published by libr - dans Documentaire
commenter cet article

commentaires