Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Une sélection commentée de livres jeunesse s'intéressant aux relations humain/animal.

 

Rechercher

Catégories

12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 18:16

 couv le meilleur chien

 

Ecrit par Michael Morpurgo

Illustré par Michael Foreman

Aux Editions Gallimard Jeunesse (folio junior) 2010

Prix : 5.90 euros

A partir de 9 ans.

Ayant échappé à la noyade grâce au courage du jeune Patrick, qui a plongé pour sortir de l’eau le sac où il était enfermé avec ses frères, Copain, un magnifique lévrier,  passe ses premiers mois, heureux, dans la famille de son sauveteur. Hélas, leur belle amitié est détruite par un éleveur aussi cupide que cruel qui, ayant repéré en lui un futur champion, vole le chien pour l’entraîner aux courses. Sous le nom d’Eclair, le lévrier entame une nouvelle vie et trouve opportunément  chaleur et réconfort auprès de sa belle-fille, Becki. L’homme malfaisant ne saurait remplacer son père et c’est au péril de sa vie qu’elle soustrait Eclair à sa cruauté. Leur fugue les conduit dans une ville où, tandis que Becki est hospitalisée, Eclair est recueilli par le vieux Joe, propriétaire d’un fameux « Patatobus ». Sous le nom de Paddywack, le chien lutte aux côtés de son nouveau compagnon pour sauver une maison de retraite de la fermeture, et fait le bonheur de tous ses pensionnaires. Après leur victoire, le vieil homme et le chien peuvent enfin poursuivre une vie simple et paisible à bord d’une péniche. Personne ne pourra désormais les séparer.

A travers ses trois vies successives, le chien se montre un parfait modèle d’affection et de fidélité, apportant à chaque humain auquel il se lie le soutien dont il a précisément besoin. Seul l’éleveur s’intéresse à lui non pour ses qualités affectives, mais pour l’argent qu’il pourra lui rapporter. Ce personnage tellement odieux pourrait paraître caricatural. Or il n’en est rien. Ses infâmes pratiques sont chose courante dans le milieu des courses de lévriers. L’Espagne, en particulier, s’est acquis une sinistre réputation en ce domaine pour les mauvais traitements qu’y reçoivent les malheureux chiens « galgos », souvent pire encore que ceux décrits dans ce roman. L’histoire bouleversante de Copain-Eclair-Paddywack pourrait inciter le lecteur à s’intéresser à ce sujet.

Partager cet article

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article

commentaires

P'tite Souris 05/02/2013 20:45


En effet, le récit semble assez proche de Doglands. Sauf que Furgul est tout sauf un chien attaché à des humains. Il ne vit que pour sa liberté. Et c'est aussi destiné à des adolescents. En tout
cas, merci pour ton commentaire qui m'a permis de découvrir un beau blog.