Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Une sélection commentée de livres jeunesse s'intéressant aux relations humain/animal.

 

Rechercher

Catégories

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 17:02

couv oeil du loup

 

Ecrit par Daniel Pennac

Aux éditions Pocket Junior, 2002

Prix : 4,60 euros

A partir de 9 ans

 

Loup bleu vit seul dans sa cage au zoo. Perdrix, sa compagne vient de mourir. Mais sa solitude est un jour troublée par la présence d'un jeune garçon, Afrique, qui se tient, paisible et muet devant lui. Loup bleu décide d'abord de l'ignorer, puis se laisse vaincre par son attente patiente. Lors de sa capture, il a perdu l’usage d’un œil, qui reste fermé. Lorsque le garçon ferme, dans un mimétisme engageant, un de ses yeux, il lui accorde un regard de son œil unique et le laisse accéder à travers lui à ses souvenirs de loup libre en Alaska. Afrique lui raconte à son tour l'histoire de sa vie : comment il fut confié à un marchand pour échapper à la guerre, comment il devint complice avec son dromadaire contre sa cupidité, comment il devint le berger le plus doué du roi des chèvres et comment, apprécié de tous pour son talent exceptionnel de conteur, il fut recueilli par une famille contrainte de quitter la forêt rasée par ceux de « l'autre monde » pour chercher dans leur pays une chance de survivre. C'est dans un zoo que papa M'Bia trouva un travail et qu'Afrique reconnut les animaux qui, tout au long de sa vie, étaient devenus ses amis.

 

La densité émotionnelle de ce roman de Daniel Pennac lui a valu une juste réputation dans la littérature jeunesse. Un dialogue s'installe entre l'animal sauvage fait prisonnier et l'enfant victime, tout comme lui, de la violence des hommes. Leurs histoires se répondent et leurs destins se rejoignent. L'acharnement des chasseurs contre les loups en Alaska, la détresse des animaux enfermés dans les zoos, la destruction de la forêt, habitat de peuples et d'espèces menacés  apparaissent dans toute leur sinistre réalité sans jamais laisser place à l'apitoiement. Les responsables de ces méfaits restent dans un anonymat collectif : ce sont ceux de « l'autre monde », celui auquel Afrique, Casserole le dromadaire ou Paillette la louve n'appartiennent certainement pas, étrangers à la cupidité sans fin qui les motive.

Partager cet article

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Géraldine 09/03/2013 18:14


Un texte de référence ! Cet auteur fait partie de mon panthéon personnel !

zazimuth 19/02/2013 19:09


Un superbe texte !

Delphina 03/12/2012 18:39


Que de souvenir ! Je l'ai lu à l'école, l'ai littéralement dévoré et adoré : une des milles petites choses minimes qui ont donné naissance à ma Passion Animale et qui m'ont donné envie
de créer un blog sur ce thème ;)


Très bonne idée de blog, je garde en favori :)

libr 08/12/2012 20:39



Merci ! Quel bonheur de partager une telle passion !