Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Une sélection commentée de livres jeunesse s'intéressant aux relations humain/animal.

 

Rechercher

Catégories

17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 12:46

couv secrets de Zoë

 

Les Secrets de Zoë, tome 1

Écrit par Tanya Stewner

Traduit de l'allemand par Isabelle Enderlein

Illustré par Anne Montel

Aux éditions Bayard jeunesse (Estampille), 2012

Prix : 11,90 euros

A partir de 9 ans

Lorsque Zoë arrive dans sa nouvelle école, elle se retrouve exclue par les autres enfants, comme d'habitude. Elle possède, en effet, un secret, et bien qu'elle tâche de le dissimuler, elle s'attire toujours la méfiance et la moquerie des autres. Cependant, ayant fait la connaissance de son petit voisin Esahi, et elle découvre que lui aussi possède un don particulier. Lui a des capacités intellectuelles hors du commun et Zoë, quant à elle, peut  redonner vigueur aux plantes et surtout, communiquer avec les animaux. Cette faculté exceptionnelle va s'exercer au cours d'une visite de classe au zoo, où il lui est impossible de passer inaperçue. Mais au lieu de lui attirer des ennuis, elle  lui sert, au contraire, à aider une éléphante malade, mais aussi à être sauvée de la noyade par un ours blanc. La popularité est dès lors acquise à Zoë auprès de sa classe, et son amitié avec Esahi bénéficie à tous deux, puisqu'ils osent enfin chacun afficher leur différence.

 

Bien que les animaux jouent un rôle essentiel dans cette histoire, ils n'en sont pas le thème prépondérant. Celui-ci tourne plutôt autour des difficultés qu'il peut y avoir à s'affirmer seul face au groupe, à reconnaître ses différences et à en tirer parti plutôt que de chercher à se fondre dans la masse au risque de perdre sa véritable identité. Mais la capacité de communiquer avec les animaux que possède Zoë, avec son côté sensationnel, permet cependant d'aborder la question de leur ressenti et de leur subjectivité. Au zoo, ils sont avant tout, pour les visiteurs, des objets de distraction, d'étonnement ou d'amusement, et bien peu se soucient de la façon dont ils vivent leur captivité. Zoë est elle-même tentée de jouer l'indifférence jusqu'à ce qu'Esahi l'oblige à cesser de refouler sa nature profonde en répondant à leur appel. Il lui fait découvrir le « courage civique » et, lui prodiguant des conseils bien intentionnés, s'oblige lui-même à les suivre. Un concept qui parlera sans doute aux jeunes lecteurs amis des animaux...

Partager cet article

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article

commentaires

herisson08 03/01/2013 15:33


Un très porteur en effet! Ravie de découvrir ce blog!