Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Une sélection commentée de livres jeunesse s'intéressant aux relations humain/animal.

 

Rechercher

Catégories

12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 20:56
Rue des petits singes

Écrit par Agnès Laroche

aux éditions Rageot (romans - mystère), 2013

Prix : 6, 45 euros

A partir de 8 ans

Lucie adore Maminou, sa grand-mère, mais elle s'inquiète pour elle : ne serait-elle pas en train de perdre un peu la tête ? Pour en avoir le cœur net, elle obtient de ses parents l'autorisation de passer un week-end entier chez elle. Hélas, ses soupçons se confirment. Maminou prétend avoir vu un singe se promener dans la rue. Pourtant, c'est bien la vérité, comme le prouvent les photos que Maminou a pensé à prendre. Décidée à éclaircir ce mystère , Lucie se lance sur la piste du petit animal. Elle la conduit dans les locaux d'une ancienne clinique abandonnée. C'est de là que le capucin s'est échappé. Mais d'autres singes y sont encore, enfermés dans des cages. Heureusement, le nouveau voisin a plus d'un tour dans son sac. Lui aussi s'est aperçu du trafic dont les animaux sont victimes. Il apporte son aide à Lucie et Maminou pour le démanteler et rendre aux singes des conditions de vie décentes.

Ce petit roman sympathique se lit facilement. Quelle petite fille ne rêverait d'avoir, comme Lucie, une grand-mère aussi drôle, tendre et aventureuse que cette Maminou ? Leur douce complicité donne le ton à cette histoire optimiste. Le voisin « d'un certain âge » intervient fort opportunément dans le dénouement et le capucin est tout à fait émouvant, parfait ambassadeur d'un phénomène méconnu et pourtant extrêmement préoccupant : le trafic d'animaux. L'auteur attire notre attention sur son ampleur grâce à l'implication de Lucie :

« La semaine suivante, j'ai fait un exposé sur le trafic d'animaux exotiques, le troisième plus important au monde après les armes et la drogue. La classe a adoré, la maîtresse aussi. A la récré, elle est venue me demander si j'accepterais de créer un blog d'informations sur le sujet. Avec les volontaires, on l'alimenterait le vendredi, à la place de l'atelier bricolage. J'ai dit oui tout de suite. Déjà, j'ai horreur du bricolage, mais surtout, j'étais fière de pouvoir aider, à ma façon, les animaux en danger. »

Partager cet article

Repost 0
Published by libr - dans Roman
commenter cet article

commentaires